le Black Friday c'est maintenant!

0

Your Cart is Empty

October 20, 2022 2 min read

Le 10 octobre dernier, c’était la journée mondiale des troubles de santé mentaux.

Le sujet est de plus en plus présent autour de nous et c’est que positif.

Saviez-vous qu’environ 15% de la population reçoit annuellement un diagnostic de trouble de santé mentale?

C’est énorme! Et dans notre société axée sur la surproduction, la rapidité d’exécution et l’atteinte de la perfection, les chiffres entourant le sujet ne cesseront jamais d’augmenter.

C’est rendu la norme d’avoir un Trouble d’anxiété, de traverser des épisodes de dépression ou de vivre avec une charge mentale exacerbée par un TDAH.

Je vous en parle aujourd’hui pour qu’on arrête de cibler les gens qui ont un diagnostic et qu’on commence un peu plus à cibler notre société au grand complet.

J’en parle aussi pour faire de la prévention et pour qu’on adopte tous, un regard plus doux sur nos défis.

Les mamans et les papas anxieux, les familles tdah et tous les autres; Bravo!

Bravo de traverser le quotidien la tête haute. Vous êtes beaux et forts. Nous sommes beaux et forts!

Donnons-nous le droit d’être qui nous sommes et tentons de rendre notre société meilleure en changeant les choses.

Je rencontre des dizaines de familles par an, qui veulent améliorer leur situation. Qui veulent changer les choses pour leurs enfants et pour leurs semblables! Et ça c’est beau! Ça c’est signe que les diagnostics communs apportent quelques chose de positif. La cohésion et l’entraide!

L’envie que demain soit meilleur qu’hier.

Je suis touché de voir combien de famille aborde maintenant la pleine conscience et la méditation avec leurs enfants. Combien de gens pratiquent la marche en forêt ou la vie minimaliste. Ça veut dire qu’une partie d’entre nous choisi enfin de sortir du moule sociétal et tente de revenir à l’essentiel: Vivre!

Parce que c’est ce qu’on fait non?

Vivre.

Je considère qu’il est temps de s’ouvrir sur nos défis et de justement choisir d’en faire quelques choses de positif.

Je vous invites toutes et tous à tenter de revenir à l’essentiel le plus souvent possible.

À toi, qui vit de l’anxiété chronique. Savais-tu que l’immersion en forêt stimule nos sens et diminue le stress de façon exponentielle. Des études portent à démontrer qu’une exposition journalière dans un bois améliore la santé cardiovasculaire et les troubles anxieux. Alors, prendre du temps pour soi ou en famille dans la nature, c’est se ramener à l’essentiel et surtout s’aider à vivre mieux dans notre société actuelle.

La pleine conscience ou la méditation peuvent sembler intenses. Mais je vous jure qu’on le pratique tous sans s’en rendre compte. Colorier, jouer de la musique, peindre ou même faire du ménage seule dans notre bulle.

Souvent quand on en ressent le besoin, on médite. Mais qu’est ce qui arriverait si on choisissait de méditer ou de vivre plus consciemment tout le temps ?

Bref, tous ceci pour dire que les troubles de santé mentaux sont désormais plus que présent et pour bien des raisons.

Maintenant, servons nous de la cohésion et de l’entraide pour revenir à l’essentiel!

Changeons les choses pour nous et nos enfants.

- Anny Gareau, propriétaire à sortir des sentier battus


Leave a comment

Comments will be approved before showing up.